Le resurfaçage de hanche

Qu'est-ce que c'est ?


C'est une articulation artificielle qui va remplacer l'articulation de la hanche touchée par l'usure (coxarthrose), ou par l'ischémie (ostéonécrose, à condition que la surface de la tête soit inférieure à 30% de la surface totale).

Coxarthrose Ostéonécrose


Elle est composée d'une pièce métallique pour la partie fémorale, et d'une cupule pour la partie cotyloïdienne (bassin).

Structure d'une prothèse



Quelle est la durée de vie d'un resurfaçage de hanche ?


Pour l'instant le recul, avec les nouveaux implants est de 10 ans. Le taux de survie à ce terme est d'environ 98%, ce qui signifie que 98% des patients porteurs d'un resurfaçage de hanche n'ont pas été ré-opérés au bout de 10 ans.






A quoi ressemble la cicatrice ?


Elle ressemble à une cicatrice de prothèse conventionnelle de hanche, mais est un petit peu plus grande. Elle mesure entre 10 et 15 cm, et est située dans la fesse.

Cicatrice

Quelle est la durée d'hospitalisation ?


Il faut compter entre 5 et 7 jours d'hospitalisation. Le lever est réalisé le lendemain de l'intervention, les premiers pas également. L'apprentissage de la monté et descente des escaliers se fait avant la sortie de la clinique.




Quelles sont les suites opératoires ?


Une infirmière doit passer à domicile de façon quotidienne pour :


- Faire les injections d'anticoagulants (contre les phlébites), pendant 36 jrs après l'intervention.

- Changer le pansement tout les 2 jours, et enlever les fils ou les agrafes au bout de 15 jrs.


Le kiné doit passer trois fois à domicile, puis, après dix jours, la voiture avec assise haute (type monospace ou berline) peut être utilisée en tant que passager pour se rendre au cabinet de rééducation.


Il faut consulter en urgence en cas de fièvre, d'écoulement le long de la cicatrice, d'aspect inflammatoire de la cicatrice, et en cas de modification brutale de l'état douloureux.


La consultation de contrôle est à faire à partir d'un mois et demi après l'intervention.


La reprise du sport peut se faire à partir de 6 semaines pour le vélo, et de trois mois pour la course à pied. Les sports avec pivot et contact sont repris au sixième mois.




Quels sont les principaux risques de l'intervention ?


Tout les riques d'une intervention chirurgicale.



Les risques spécifiques à cette intervention sont :


- L'infection :

Rare, elle impose une nouvelle intervention pour un nettoyage ou un changement de la prothèse. Un traitement antibiotique est obligatoirement associé. Pour diminuer le risque infectieux, il faut faire un bilan dentaire, et une analyse d'urine avant l'intervention. Il faut apporter le plus grand soin à la préparation cutané (lavage à la bétadine, et épilation de la zone).



- La phlébite :

Sa prévention impose un traitement préventif d'environ un mois après l'intervention.



-La fracture du col du fémur

La réduction (ou ré-emboitement) nécessite une anesthésie. Le risque est surtout important pendant les deux premiers mois.

C'est un risque qui existe surtout pendant les deux premières années.



A la différence d'une prothèse classique de hanche, il n'y a pas de risque de luxation (déboitement).




Que peut on faire avec un resurfaçage de hanche ?


Une fois la rééducation effectuée, et les muscles renforcés, la prothèse permet de reprendre une vie quasiment normale, le sport est possible. Il n'y a aucune contre-indications, ni aucun sport interdit.