La chirurgie conservatrice de hanche

Qu'est ce que c'est ?


La chirurgie  "conservatrice" de hanche est la chirurgie permettant d'éviter ou de retarder le recours à la prothèse totale de hanche.


Elle se pratique dans certaines pathologies.






Le conflit "fémoro-acétabulaire"


Il s'agit d'un "conflit" (contact) osseux entre le fémur et le bassin.

Conflit osseux

Le contact survient lors de la flexion de la jambe sur le torse, et concerne surtout les sujets jeunes et sportifs (foot, rugby, arts martiaux, etc…).


Ce conflit peut avoir trois origines :


- Soit une "déformation" du fémur.

- Soit une "malposition" du cotyle.

- Soit ( et c'est le plus fréquent) un peu des deux.

Schéma du méchanisme

Le diagnostic est fait par la clinique :


- douleur à la flexion/rotation interne de la hanche.

- limitation de la mobilité en rotation interne de hanche.

Schéma du méchanisme

Ce diagnostic repose aussi sur des examens complémentaires :


Radiographies de face et profil selon l'incidence de Dunn Arthroscanner de hanche.


Le diagnostic différentiel est la lésion du bourrelet (« ménisque » de la hanche). Qui entraine le même type de douleurs, mais sans limitation des mobilités. Les radios sont normales. Le diagnostic se fait sur l'arthroscanner ou sur l'IRM. Le traitement est chirurgical.

Schéma insertion de la prothèse Schéma insertion de la prothèse


Le risque évolutif du conflit fémoro-acétabulaire est la survenue d'une arthrose de la hanche.


Le traitement :


En l'absence d'arthrose :


Le traitement est une opération de chirurgie qui consiste à retirer l'excès osseux responsable du conflit. Cela est réalisé sous arthroscopie (à l'aide d'une caméra et de petites incisions, Cf arthroscopie de hanche).


En présence d'arthrose :


Le traitement est aussi une opération, mais qui va consister en la mise en place d'un resurfaçage de la hanche ou d'une prothèse de la hanche (cf chapitre).








La dysplasie de hanche (luxation congénitale)


Il s'agit d'une anomalie anatomique de la hanche. Cela va de la simple dysplasie à la vraie luxation congénitale de la hanche.


La dysplasie est quantifiée sur la radio de bassin de face, par la mesure de certains angles :


- VCE ou angle de couverture externe >25°.

- CC'D ou angle cervico-diaphysaire compris entre 125 et 135°.

- HTE ou angle d'inclinaison du cotyle <30°.

Cicatrice

Le plus souvent ces problèmes sont détectés à la naissance et traités dans le même temps.


Si cela n'est pas le cas, ils entrainent à l'âge adulte des douleurs de la hanche qui ressemble aux douleurs d'arthrose de hanche.


Si ces douleurs surviennent avant 40 ans, il faut faire un bilan complet pour vérifier l'absence d'arthrose dans l'articulation.


En l'absence d'arthrose, il faudra faire une chirurgie de correction du problème anatomique :


- ostéotomie du bassin (remettre le bassin « comme il faut »).

- ostéotomie du fémur.

- Ces traitements vont retarder la survenue de l'arthrose et donc la mise en place d'un resurfaçage ou d'une prothèse de la hanche.