Protocole de rééducation ligamentoplastie type DT4



Phase hospitalière (J1 à J2) :


Réveil musculaire de l'appareil extenseur (travail isométrique et dans les derniers degrés d'extension). Travail doux et progressif des amplitudes articulaires en flexion/extension (avec et sans arthromoteur) auto limité par les douleurs, cryothérapie.

Reprise de la marche progressivement, avec travail du déroulement du pas Utilisation les premiers jours de cannes anglaises (éviter la boiterie)


La sortie est envisager au cinquième jour post opératoire.



Phase I (J2 à J21) :


Lutte contre les troubles circulatoires et inflammatoires : massage circulatoire, cryothérapie pluriquotidienne, bas de contention, mise en déclive, physiothérapie, travail musculaire. Recherche du vérrouillage en extension complète du genou.
Mobilisation rotulienne.

Mobilisation articulaire douce et progressive sans passage en force Début de travail musculaire en chaîne cinétique fermée, travail du schéma de marche.



Phase II (J21 à J45) :


Lutte contre les troubles circulatoires et inflammatoires : idem, récupération de la mobilité articulaire en travail actif sans limitation sans passage en force Acquisition d'un bon contrôle musculaire avec travail progressif en co-contraction.

Rééducation de la marche.Reprise du vélo en centre dès que les amplitudes articulaires le permettent.

Après le premier mois :

Début de travail proprioceptif uniquement dans l'axe (sans plateau hyper mobile), progressivement et si l'état du genou le permet Travail musculaire isométrique progressif.



Phase III (J45 à J90) :


Travail de la force musculaire en progression (stepper, demi squats, presse entre 30° et 90° de flexion). Travail musculaire isométrique en augmentant le temps de contraction. Travail proprioceptif avec développement du contrôle neuro-musculaire et de la proprioception. Récupération de la mobilité articulaire.

Travail musculaire en chaîne cinétique fermée des ischio-jambiers avec progression douce (attention aux douleurs sur le site de prélèvement tendineux). Balnéothérapie éventuelle.



Phase IV (J90 au 4ème mois) :


Athlétisation des différents groupes musculaires. Cf. phase III en augmentant progressivement la charge de travail. Surveiller toujours la trophicité de l'articulation. Augmentation du travail proprioceptif.



Phase V (4ème au 6ème mois) :


Travail musculaire de tout le membre inférieur avec progression importante de la charge. Proprioception sur plan instable (trampoline, etc). Début de phase V : reprise de la course à pied sur tapis de marche dans un premier temps, puis en extérieur sur piste d'athlétisme.

Augmentation de la charge de travail sur vélo et en balnéothérapie. Reprise des exercices de pliométrie et de changement d'appui en milieu de phase.



Phase V (4ème au 6ème mois) :


Cyclisme sur route, natation dans l'axe : 1 à 2 mois. Course à pied sur terrain stable : 3 à 4 mois. Reprise entraînement sport pivot : 6 mois après la visite de contrôle avec le chirurgien et le médecin du sport.



Protocole de rééducation prothèse totale de genou



J1 (le lendemain de l'intervention):


Réveil musculaire, travail de l'extension et mobilisation douce du genou.Premier levé avec appui complet.



J2-J6 (toute la phase d'hospitalisation à la clinique) :


Poursuite du réveil musculaire et récupération du verrouillage. Dès que le verrouillage est acquis, l'attelle peut être abandonnée.

Reprise de l'apprentissage de la marche, au début avec cadre de déambulation, puis avec deux cannes. Travail du déroulé du pas.

Lutte contre la position en flessum, travail de la flexion en fonction des douleurs.

Apprentissage des escaliers.

Le jour de la sortie la flexion doit être à 90°, et le verrouillage doit être acquis.



J6-J45 (avant la consultation de contrôle) :


La marche doit être réalisée sous couvert de cannes (MEME A L'INTERIEUR !!!) tant que l'extension complète n'est pas récupérée (2 à 3 semaines après l'intervention).

Travail de l'extension à chaque séance de rééducation (écrase coussin et travail debout conjoint à l'étirement des ischios, pied verrouillé au sol).

Poursuite de la mobilisation du genou, de façon active et passive, sur le dos, en décubitus ventral, et en position assise pied verrouillé au sol en avançant le bassin de façon progressive. Le but est d'obtenir 110-120° de flexion.

Le travail musculaire du quadriceps doit être réalisé en isométrique pendant toute la durée de la cicatrisation de la voie d'abord (2 à 3 semaines), puis il peut être réalisé en concentrique. Il faut attendre au moins un mois avant de commencer le travail en excentrique.

Le genou doit être glacé en fin de séance.



J45- J180 (jusqu'au sixième mois post opératoire) :


Le flessum doit être absent, l'apprentissage des étirements et exercices pluri-quotidien doit être intégré.

Le travail musculaire doit être poursuivi, en fonction de chaque patient l'intensité et le type de travail est différent.



ATTENTION :


Si augmentation de l'épanchement articulaire, ou diminution des amplitudes, ou augmentation des phénomènes inflammatoires, il ne faut pas hésiter à diminuer la quantité de travail, ou à supprimer momentanément certains exercices que vous jugeriez responsables.